Cacanada

Publié le par B.O.C.C

Salut les kids,

 Désolé pour le titre pourri mais j'avais pas d'inspiration, et dans ces cas là je me réfugie dans la scatologie, prout. Mais, mon dieu ?!? Ca y est vous réalisez ? Dams écrit enfin un article, c'est fou ! Champagne, fille nues et sacrifices humains pour tout le monde !
 Et oui, ça y est, je me suis mis à l'ouvrage et ce ne fut pas chose facile, un peu comme quand Jésus a commencé la Bible. Car y'a pas à dire, raconter sa vie ça craint du boudin, et j'ai toujours détesté les blogs (et ceux qui les lisent aussi... BAM ! Ramasse tes dents ami lecteur).
 Si on rajoute à ça que je me suis endormi à 21h tout habillé en bavant sur mon oreiller (désolé les filles, je suis déjà pris) à chaque fois que j'ai commencé à écrire un truc, vous comprendrez que la genèse de l'épitre selon St Baptiste s'est fait dans la douleur... Mais bon le bébé est là, même s'il est un peu moche à cause de la consommation élevée de bières de Maman durant la grossesse.

 Alors que dire ? Ben l'hiver il fait froid au Canada, il y a de la neige et les Québecquois pensent parler Français mais en fait non. Gros bisous Mamie je t'aime et à bientôt..;
 Ah merde, ça marche pas c'est pas une carte postale ! Bon trêve de blagues pourries, j'ai déjà gagné 16 lignes de texte comme ça, vous devez en avoir marre.



 Donc je suis bien arrivé au Canada, où j'ai passé 3 semaines entre -10 et -22, ce qui m'a obligé à acheter des bottes et un manteau Columbia (comme Getdown, sauf que le mien est trooooooooop bien... Fais gaffe Garo, tu tâches ton slip en flanelle là). Mon arrivée fut fort agréable grâce aux deux éclaireurs, Caro et Frudge, que l'Ensica avait jugé bon d'envoyer tater le Caribou. Ainsi mon premier jour ici se termina par une soirée en boîte fort sympathique malgré mes 5 heures de jetlag (ça, c'est un mot qui pète, prout). C'était si cool d'ailleurs que je suis retourné les voir à Montréal pour un nouvel enchaînement bar, boîte. Un grand merci à eux pour l'accueil chaleureux, ça fait tout bizarre de se dire qu'avec l'Ensica, on a des amis aux quatres coins de ce vaste monde.
Le bar "La Maison" comme à Toulouse mais en (beaucoup) moins classe. J'y suis allé boire un pichet de bière pour tester.

 Après une recherche d'appart de trois jours, j'ai trouvé une sympathique petite maison toute équipée, livrée avec deux collocs de luxe, une Wii et une Xbox 360 (c'est un peu comme un Stock Games, comme dirait Jean-Michel, mon ami roux. Oui j'en ai un et je n'ai pas honte de le dire, bande de racistes). En plus je suis à 10 minutes de mon boulot, de ma chambre à mon bureau.
 Concernant le boulot, qui n'est pas vraiment ce que j'imaginais à cause de l'intitulé ultra pompeux de rigueur, c'est de l'info pure, mais évoluée. Je dois tester la "session mobility", par exemple vous regardez une vidéo depuis Internet (VOD) sur votre téléphone, vous rentrez chez vous et la vidéo se transfère automatiquement sur votre PC avec grand écran, en reprenant au même endroit. Je suis vachement content du sujet et j'apprends plein de trucs, en plus je bosse sous Linux et je modifie des programmes open-source (oups pardon, j'ai une érection).
Première nuit à Ottawa. Photo prise depuis ma chambre d'hotel.


 Pfiou, bon j'arrête là avec ma vie car j'arrive à la fin de la place qui m'est alloué par les faschistes d'Over-Blog (si on est pas bannis avec ça !). En plus j'en vois deux qui baillent dans le fond, alors il temps de pour moi de vous souhaiter "Bon vent", comme le chauve de la météo (ouais, celui qui est mort y'a 5 ans). Matez mes photos dans l'album et rendez-vous dans trois mois pour mon prochain article.

 Bisous les louloutes !

Dams

ps : attendez demain pour les photos, j'ai une crise de flémingite aigüe et il est 1h30 du mat' aussi...

Commenter cet article

BL 30/04/2008 22:30

Merci mon ptit Bounty, ta dédication me touche (j'ai utilisé un vrai mot là ?)...

bounty 26/04/2008 02:08

Je me meure

bounty 26/04/2008 02:08

ça sort de moi

bounty 26/04/2008 02:08

J'ai une commentorhée !

bounty 26/04/2008 02:07

Je peux plus m'empecher de commenter